Sortie N3 du 19 et 20 Avril 2008

 

C’est en deux vagues que nous sommes partis rejoindre La Ciotat pour un week end de travail ! La météo n’était pas vraiment avec nous, tant dans les prévisions météorologiques annoncées qu’en temps réelle. Et c’est sous des trompes d’eau que le voyage s’effectua pour chaque groupe. Mais qu’elle n’était déjà pas précurseur d’une bonne fin de semaine, l’immense plaisir que nous avons eu de manger des pissenlits cueillis par Madeleine et préparer, avec lardons et vinaigre chaud, par GéGé et Carine à notre arrivée dans nos quartiers. Mumm ! J’en salive encore ……

 
7h 30, samedi, Chacune des chambres carillonnent de toutes musiques des réveils de ces occupants. Nous ne sommes pas beaucoup, trois élèves pour trois moniteurs la répartition est bonne et le compte est bon ! Petit déjeuné, copieux dans la bonne humeur car madame nature nous fait un cadeau en ce matin d’avril.

Le ciel qui était si chargé de nuage et d’humidité la veille au soir, a laissé place à un soleil plein d’espoir de chaleur en l’absence de Monsieur le vent. Pendant que nous prenons un maximum d’énergie dans les brioches à la confiture spéciale plongée préparé par Madeleine. Les équipes sont formées par le DP, et il nous faudra encore attendre un petit peu de temps pour savoir à quelle sauce les moniteurs vont nous manger, nous les élèves !!!

 

En route pour le port, que très peu de problème de place nous permet d’être idéalement placé sur le quai pour nous préparer pour notre matinée de travail. Le site choisi, c’est le voilier qui nous permettra par ces 40 mètres de fond de nous faire quelques remontées assistées. Jean Marie est à la barre, juste le temps de le dire, que nous sommes sur les points de repère et Jean Claude peut jeter l’ancre. D’un coup, une grosse activité règne sur le bateau, dernière consigne, et nous voilà en pleine descente dans le bleu, de plus en plus jaune, voir noir.

Les derniers jours de mauvais temps on soulever les fonts. La visibilité habituelle n’est pas au rendez vous. Pas d’importance un petit signe de Jean Marie et la plongée d’exercice se transforme en exploration pour le temps que nous avons prévu. Ludo va être triste, son super vélo est en petit morceau là devant nous ! La rouille, les courants et le temps ont eu raison de lui. Je le revois encore, quelque mois plus tôt lors de la sortie moniteur, pédalant à la Virenque sur ce vélo « de font ».

Après un rapide passage aux Dauphins où nous avons déjeuné dehors pour la première foie de la saison. Nous sommes repartis très vite pour la plongée de l’après midi. Le temps était si beau, qu’il nous donnait une envie incontrôlable de plongée. Mise à l’eau du bateau en un rien de temps et préparatif de départ tous aussi rapide.

Ah ! Le soleil quel merveilleux stimulant pour nous tous. Direction, la grotte de la vierge, mais une très forte houle nous dirigea vers le petit moure, mais de l’autre coté à la brie de la houle. Quelle ne fut pas notre surprise de trouver un relief extraordinaire avec une superbe faille et une faune bien présente.

C’est là que les exercices ont démarré avec une petite réaction face à une personne en syncope. Gérer dans le calme et le plus de fluidité possible dans l’eau, en m’occupant de la personne en difficulté, en respectant une vitesse correcte ainsi que les paliers jusqu’à ce que mon moniteur me transmette le signe de fin d’exercice. Encore quelques minutes de plaisir pendant le retour au bateau ou toutes les équipes se sont retrouvés pour se conter cette superbe plongée.

De nouveau de retour aux Dauphins, chacun s’attelle à ces corvées : Gonflage des blocs, préparation de notre gueuletons pour le collectif, puis rinçage, séchage de nos équipements personnels suivie de la petite douche qui va bien. L’apéritif pour bien terminer la journée de soleil et de chaleur que dame nature nous a offerte. Repas dans une grosse ambiance de plongeurs !!!
7 h 30 Dimanche, le réveil est plus difficile ! Comme si quelque chose avait changé ? Je n’ai pas vraiment eu beaucoup de mal pour voir d’où venait le changement. Dehors, le vent avait reprit du service et soufflait vraiment bien fort comme pour nous le faire savoir. Pouf, petit déjeuné, préparatifs et départ pour le port en bon rythme.

Si, on peut plongée. Il faut y aller de suite. Arrivée dans le port, le vent est de plus en plus fort et la houle qui était déjà forte la veille et vraiment déchaîné maintenant. La prudence et la sage décision de notre DP de ne pas sortir de ce temps et suivie à 100 % par les autres plongeurs. On aurait bien aimé en faire encore une petite, mais dame nature nous a déjà laissé un samedi de rêve, malgré des prévisions horrible !

Retour sur autoroute fluide, avec pourtant un retour de congé.
 Ce fut un bon week end de plongée entre ami(e)s……. vivement le prochain.

David

Un commentaire

  1. Un week-end de bonheur avec de belles plongées et une merveilleuse ambiance.
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.