Sortie 1er mai La Ciotat

Pas moins de 24 plongeurs  se sont retrouvés à la Ciotat du 29 avril au 1er mai sous le soleil et la convivialité .

Si les 15 °C de l’eau ont mis à l’épreuve la plupart des plongeurs; les grottes, failles et criques sauvages de l’île verte ont ravi le club. Les débutants ont parcouru les arches sous marines, les grottes puis longé les tombants avec étonnement. Les plus expérimentés ont redécouvert leurs sites préférés avec un regard toujours éblouis et un peu familier.

La faune et la flore étaient au rendez-vous. Murènes, langoustes, poulpes, congres, gorgones et champs de posidonie ont donné le sourire à tous et les photographes n’en quittaient plus leur bout de rocher et nous ont fait partager leurs belles photos le soir au moment de l’apéro.

Félicitations à Léa et Juliette qui ont obtenu leur N2!

La mer parfois houleuse puis calme à agrémenté ce séjour rappelant que la grande bleue n’est pas un grand lac et les creux se sont vite dissipés le soir, à chaque repas de Gégé.

Tout le groupe a bien profité de ce premier bain de soleil tout en espérant remporter dans les sacs un peu plus de lumière et un peu de sel, dans nos terres de Bourgogne.

Franck Thieblemont

 

Après avoir côtoyé plusieurs fois Charlène, Gégé et quelques membres du CSLGB dans le cadre de plongées Bio du Codep21, je participais pour la première fois à une sortie CSLGB en tant que membre.
Départ sans retardataires en covoiturage le vendredi 28, traversée de Lyon « fingers in the nose » et petit arrêt à Saint Rambert d’Albon. Claude me confie la Logan et nous finissons notre voyage sans encombres. Nous sommes attendus par les familles qui ont pris la route par leurs propres moyens, le groupe est presque complet. Installation dans les mobil-homes, apéro, une bonne omelette préparée et servie par Franck et sa femme et direction dodo.


Samedi 8h00, le soleil est au rendez-vous, un bon petit déj.et nous partons chercher les bateaux pendant que Michel emmène la remorque au port. Après une mise à l’eau rapide nous installons notre campement et nous voilà prêts pour notre première plongée. Les palanquées encadrées composées de PN2/ PN3 / PN4 et d’un stagiaire MF1 sont assez chargées car Jean Michel et Chacha n’arriveront qu’en fin de matinée. Les palanquées sont formées, je serai en deuxième rotation avec Claude et José pour qui c’est un retour dans la grande bleue après plusieurs années d’abstinence forcée. Les encadrants ont judicieusement mis nos 2 photographes Gaël et Thierry ensemble. En plongée il faut s’hydrater, j’aperçois une bouteille entamée dans un vide poche du camion et en prends une bonne rasade, berk, berk, berk, c’est du lave glace…Grrr.
Première plongée de 35 mn à 31m sur un tombant derrière la balise, tout se passe bien et José est rayonnant. Comme prévu les derniers sortis de l’eau sont nos photographes…

Retour au port, pique-nique et déjà la première rotation repart, cette fois il faut trouver des spots à l’abri car le vent s’est levé. Après une deuxième plongée tranquille de 43mn à 21m sur l’ile verte, retour au camping où nous attendent nos accompagnatrices et leurs enfants. Douche, apéro, super bourguignon préparé par Gégé, bref une bonne journée qui se finit.


Ce dimanche matin est moins engageant, le ciel s’est assombri et le vent souffle. Nous retournons plonger sur l’ile verte pendant qu’un groupe de courageux entament leur raid odyssée en PMT. Fin de plongée au parachute car le bateau tourne en nous attendant. La plupart des plongeurs ressortent de l’eau transis de froid (là, j’apprécie vraiment l’investissement fait dans une combi. étanche). Pour la seconde plongée les encadrants doivent remanier les palanquées car un bon nombre d’entre nous a jeté l’éponge face aux conditions climatiques, il n’y aura qu’une rotation et je plongerai avec Harold qui est un de mes élèves N1 bio. Nous passons 42 mn sur un petit tombant de 22m proche de la calanque Seynerolles à la recherche de représentants des différents groupes qui composent la faune de la Méditerranée. Le retour au bateau contre le courant en se halant sur les roches est propice à l’observation de près du fond sans risque de coups de palmes dévastateurs. Le bilan est plutôt positif et Harold me confie qu’il est plus attentif et qu’il voit plus de choses depuis qu’il fait de la bio. Bien que rentrés à 17 h au camping, l’apéro s’organise rapidement pendant que Gégé découpe une montagne de filets de poulet pour le repas du soir et que Thierry brique la Logan. Comme d’habitude Gégé a assuré et son poulet à la crème est délicieux. La soirée se finit tranquillement en regardant les photos de Gaël.


Début de lundi frais et humide car il a plu une bonne partie de la nuit, le soleil apparaît timidement et le vent a tourné. Pour cette dernière plongée, je reste avec Harold. Gégé nous emmène à l’abri sur le grand (ou le petit !!) Moure. Encore une belle plongée bio de 39mn à 23m, Harold est content mais il a eu un peu froid en fin de parcours. En attendant le retour de la deuxième rotation il faut songer au départ, charger tout ce qui peut être remis dans la remorque, ramener au hangar et rincer le zodiac qui n’est pas reparti. Bien vite Tout Petit nous rejoint avec le deuxième bateau, un bon coup de jet et fin de l’aventure. Le déjeuner est fait de restes où la sauce à la crème du poulet trouve encore de nombreux preneurs, un peu de ménage et il est temps de rentrer au bercail. Hormis quelques ralentissements habituels entre Orange et Valence le retour est calme avec ho surprise un clin d’œil de Michel notre ancien président qui circule avec sa bande de motards. Nous voilà déjà au terme de ce beau week-end plongée.
Merci à tous les organisateurs, aux plongeurs participatifs et à leurs compagnes qui ont fait en sorte que ces 3 jours passés en communauté associative soient une réussite et en appellent d’autres….

Gégé (Cardot !!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.